Le gain énergétique

Déterminé par un diagnostic énergétique ou un audit, il permet de déterminer l’amélioration de la consommation moyenne conventionnelle du logement suite aux travaux d’amélioration

Cette étude est préalable aux travaux, avec une projection de la consommation après travaux

En fonction des subventions sollicitées, le gain énergétique est pris en compte, afin d’accompagner des rénovations efficaces

Pour l’obtention de l’Eco-chèque de la région, le gain énergétique nécessaire est de 25%

Pour les subventions de l’ANAH, le gain à obtenir du fait des travaux est de 35%

Un dispositif d’accompagnement, technique et financier porté par la région Occitanie peut être déclenché à compter de 40% de gain énergétique

La notion de rénovation globale se détermine à partir d’un gain énergétique de 55%, notamment dans le cadre de la subvention d’Etat, MaPrimeRénov'

Certaines aides et subventions sont possibles, sans considération du gain énergétique, notamment MaPrimeRénov', les aides des organismes sociaux (CAF, MSA, caisses de retraites), l’Eco-prêt à taux zéro